La Semaine du Saint-Laurent c’est aussi l’occasion de parler du fleuve, d’échanger des visions et donc, d’en apprendre plus. Pour ce faire Stratégies Saint-Laurent sollicite, parmi ses partenaires, des spécialistes (biologistes, océanographes, géographes, étudiants du domaine de l’eau…) et même des professionnels dont le mandat est associé au fleuve pour nous partager leur savoir, leur vision du fleuve. 

 

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Pour souligner la Semaine du Saint-Laurent, Les ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI) s’est associé au Fonds d’action Saint-Laurent pour nettoyer les berges du parc Léon-Gravel à Brossard. Cette activité a été rendue possible grâce au Comité ZIP Jacques-Cartier. Merci à tous nos employés qui ont pris part à l’activité !

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Beaucoup de poissons et de fruits de mer retrouvés dans les assiettes des québécois sont importés de Chine, de Thaïlande, du Chili et du Pérou. Pourquoi? Est-ce parce que le Saint-Laurent est vide et qu’on n’y pêche plus? Au contraire, le Saint-Laurent regorge d’espèces succulentes qui possèdent un immense potentiel de commercialisation, mais qui sont, pour la plupart, méconnues des consommateurs. En raison de cette méconnaissance et de la loi de l’offre et de la demande, plusieurs de nos ressources sont exportées vers l’Asie et les États-Unis. Le Québec vend donc à l’étranger ses poissons et fruits de mer de bonne qualité et importe de grandes quantités de poissons exotiques et de moindre qualité, souvent d’élevage, tels que le tilapia, le pangasius et la crevette tigrée.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Ma carrière sur le fleuve a débuté à bord de petites embarcations commerciales dans le secteur de Tadoussac. Au fil des 25 dernières années, un parcours d’études et d’emplois variés me permis de poser ma candidature au poste de « pilote maritime ». Profession que j’exerce au sein de la Corporation des pilotes du Saint-Laurent Central depuis une dizaine d’années. Mais avant de devenir pilote maritime, il faut avoir navigué...

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

8 jeunes issus du domaine de l’eau nous présentent ici leurs ambitions pour le fleuve Saint-Laurent à l’horizon 2030. Ils ont également produit la Déclaration jeunesse sur le Saint-Laurent dévoilée lors du AquaHacking 2016. Cette déclaration, basée sur un idéal commun, s’articule autour des valeurs de pérennité, d’équilibre, de concertation, de partage, de résilience et de mémoire collective, et propose 10 orientations pour un Saint-Laurent de demain sain.

Si vous aussi, vous partagez ces valeurs et cette vision du fleuve, adhérez à la Déclaration, signez-là et partagez-là : Aquahacking.com/2030

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le fleuve Saint-Laurent coule à travers les veines de notre histoire, de notre culture et de chacun d’entre nous. Il traverse de nombreuses régions densément peuplées ou le développement économique, industriel et l’utilisation des terres ont altéré l’état naturel des écosystèmes. Suite à une formation en approche éco-systémique, nous avons appris que la santé du fleuve est intimement liée à la santé humaine et à la santé de l’écosystème et de l’environnement au complet.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Saint-Laurent... Magtogoek. Pilier important de notre histoire, notre culture et notre économie, le « fleuve aux grandes eaux » comme l’appelait Frédéric Back et de plus en plus – et à mon grand bonheur – mis sur la sellette. Alors qu’il y a quelques années on dénonçait encore qu’on a le dos tourné au fleuve, qu’on doit s’y reconnecter pour pouvoir le protéger davantage, je me réjouis aujourd’hui de voir pousser les initiatives qui visent à le protéger. Que ce soit par des groupes de citoyens, des artistes, des organisations environnementales, des scientifiques, ou des décisions gouvernementales, le fleuve commence enfin à avoir une importance dans la vie des Québécois.

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Le Saint-Laurent est le trait naturel le plus marquant du territoire québécois. Il le traverse largement, sur le plan diagonal, tantôt sage et marécageux, tantôt puissant et impétueux. Il a jadis abrité des mers, connu maints bouleversements et glaciations. Libéré enfin des glaces, il se fit accueillant pour les morses qui se prélassaient sur ses plages et les caribous venus brouter la végétation de toundra sur ses rives. D’anciennes peuplades nomades vinrent ensuite l’explorer et y découvrirent des terres giboyeuses et des eaux riches de millions de poissons.

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Depuis la colonisation, le fleuve Saint-Laurent est au centre de tous les intérêts. Les Européens ont remontés ses eaux jusqu’à s’approprier des terres déjà occupées par les autochtones. Le fleuve est un écosystème riche et dynamique offrant un habitat à des milliers d’espèces. Sa flore et sa faune s’y nourrissent, s’y développent, s’y reproduisent en harmonie les unes avec les autres, tout comme l’espèce humaine. Cependant, l’accroissement des activités anthropogéniques ainsi que la destruction de plus en plus grande des habitats naturels perturbent et rendent cette cohabitation difficile déstabilisant cet équilibre.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Saint-Laurent : l’essence du Québec...

Le fleuve Saint-Laurent a façonné le Québec d’aujourd’hui : d’abord foyer de peuplement des colonies françaises en Amérique du Nord, il devint dès le XVIe siècle un vecteur économique primordial grâce à la pêche et au transport commercial.
Aujourd’hui, la moitié de la population québécoise s’y abreuve, près de 90% des biens de consommation courante qui nous accompagnent quotidiennement arrivent jusqu’à nous par bateau et le découpage qu’il opère sur la paysage laisse émerger des sites d’intérêts touristique et récréatif en grand nombre.

870, avenue de Salaberry, bureau 105
Québec, Québec, G1R 2T9

  418-648-8079

  info@strategiessl.qc.ca

  http://www.strategiessl.qc.ca/

   https://www.facebook.com/strategiessl/

  https://twitter.com/strategiessl