Baleine noire de l'Atlantique Nord empêtrée dans un cordage © NOAA Fisheries

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

On savait la population des baleines noires de l’Atlantique Nord en difficulté, mais une étude vient encore souligner leur grande fragilité. Des chercheurs ont en effet comparé la condition corporelle des baleines noires de l’Atlantique Nord, aussi appelées baleines franches, avec celle de leurs cousines de l’hémisphère Sud. Le résultat est sans appel : « la condition physique de la baleine noire de l’Atlantique Nord est nettement moins bonne que celle des trois populations de baleines franches du Sud [étudiées] », souligne Fredrik Christiansen de Aarhus University, au Danemark, et auteur principal de l’étude.

Pour arriver à cette conclusion, il a fallu la collaboration de 12 instituts de recherche, dans 5 pays différents. Cette équipe internationale s’est attelée à mesurer la longueur et le tour de taille de baleines noires grâce à la photographie aérienne et à la technique dite de photogrammétrie. Trois des populations étudiées – des baleines franches australes d’Argentine, d’Australie et de Nouvelle-Zélande – sont des populations en croissance, tandis que la population de baleines noires de l’Atlantique Nord (Eubalaena glacialis) est, elle, en déclin.

Lire la suite

870, avenue de Salaberry, bureau 105
Québec, Québec, G1R 2T9

  418-648-8079

  info@strategiessl.qc.ca

  http://www.strategiessl.qc.ca/

   https://www.facebook.com/strategiessl/

  https://twitter.com/strategiessl