La Déclaration jeunesse sur le Saint-Laurent

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

8 jeunes issus du domaine de l’eau nous présentent ici leurs ambitions pour le fleuve Saint-Laurent à l’horizon 2030. Ils ont également produit la Déclaration jeunesse sur le Saint-Laurent dévoilée lors du AquaHacking 2016. Cette déclaration, basée sur un idéal commun, s’articule autour des valeurs de pérennité, d’équilibre, de concertation, de partage, de résilience et de mémoire collective, et propose 10 orientations pour un Saint-Laurent de demain sain.

Si vous aussi, vous partagez ces valeurs et cette vision du fleuve, adhérez à la Déclaration, signez-là et partagez-là: Aquahacking.com/2030


Outil de sensibilisation et de mobilisation, Stratégies Saint-Laurent réalisera chaque année un bilan qui recensera le nombre de signatures recueillies ainsi que les gestes qui auront été posés dans l’année et qui illustrent une avancée ou, au contraire, un recul aux regards de ces orientations.

anna scheili« Le majestueux fleuve Saint-Laurent est pour moi un élément de connexion. Un lien entre l’océan et la terre qui relie les provinces et concilie des usages très diversifiés. J’ai l’espoir que ce point central deviendra davantage le point focal d’une gestion intégrée, basée sur la considération égale des décideurs et des utilisateurs dans les prises de décision résultant d'une utilisation équitable et durable du Fleuve."
Anna Scheili, WaterShed Monitoring

antoine maranda

« Véritable monument collectif, le Saint-Laurent tire sa splendeur d’un prodigieux équilibre entre la richesse de ses écosystèmes, la diversité des usages qu’il abrite et la mémoire des Nations qui y convergent. En 2030, je vois un fleuve dont la majesté, la santé et l’accessibilité sont source d’une grande fierté collective. »
Antoine Maranda, Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador

Maxine Dandois Fafard rond« Pour moi, le fleuve Saint-Laurent c’est la porte d’entrée du Québec, le chemin qui a mené nos ancêtres jusqu’à notre milieu de vie actuel et c’est encore aujourd’hui un important canal de transport. Cependant, même si l’apport économique du fleuve en tant que voie navigable est essentiel, son utilisation ne doit jamais se faire au détriment de sa santé. En 2030, je vois un Saint-Laurent géré de manière à respecter les principes de gouvernance de l’eau».
Maxine Dandois-Fafard, CentrEau

stephanie guilherme

« Le fleuve est un bien commun que nous nous devons de protéger. Il joue un rôle essentiel dans notre économie, notre transport, notre culture et nos loisirs. Son avenir repose sur nos convictions mais aussi et surtout sur nos actions à toutes et tous. Cette déclaration est le reflet du fleuve que je m’imagine en 2030 : un fleuve en santé et accessible à chacun(e)s
Stéphanie Guilherme, Université Laval

sebastien ouellet proulx« Le fleuve Saint-Laurent est l’élément central du sud du Québec méridional. Autrefois considérées comme la porte d’entrée du fleuve, tant pour la subsistance que le divertissement, ses berges urbanisées dressent désormais une frontière entre la population et les eaux du Saint-Laurent. J’entretiens l’espoir de voir cette tendance s’inverser pour mieux concilier développement et accessibilité du Saint-Laurent pour l’ensemble de la population. »
Sébastien Ouellet-Proulx, Institut national de la recherche scientifique

rebecca pelletier allard« Le Fleuve St-Laurent reflète notre passé, notre présent et notre avenir. Il fut le théâtre de grandes réussites. Cependant, à travers la qualité de son eau, il est aussi possible de constater les erreurs de l’Histoire. En tant que population riveraine de ce cours d’eau, il nous appartient de le protéger pour les générations futures, mais aussi pour les espèces qui en dépendent présentement.»
Rébécca Pelletier-Allard, Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau

anne sophie ste marie« Le Saint-Laurent est plus qu'un fleuve. C'est un univers mélangé de rivières et de lacs. C'est un estuaire, un golfe, le lien entre l'Atlantique et les Grands Lacs. C'est aussi, pour nous, un héritage, un terrain de jeu, un réservoir d'eau potable et une route navigable. Pour d’autres espèces c’est une pouponnière et un garde-manger. Tant d'usages dont la conciliation ne donne pas droit à l'erreur. Je souhaite pour notre Saint-Laurent que l'équilibre entre ces usages repose sur la meilleure science que l'on puisse se donner.»
Anne-Sophie Sainte-Marie, Parlement mondial de la jeunesse pour l’eau

870, avenue de Salaberry, bureau 105
Québec, Québec, G1R 2T9

  418-648-8079

  info@strategiessl.qc.ca

  http://www.strategiessl.qc.ca/

   https://www.facebook.com/strategiessl/

  https://twitter.com/strategiessl