Bateau sur le Fleuve Saint-Laurent

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Le fleuve Saint-Laurent coule à travers les veines de notre histoire, de notre culture et de chacun d’entre nous. Il traverse de nombreuses régions densément peuplées ou le développement économique, industriel et l’utilisation des terres ont altéré l’état naturel des écosystèmes. Suite à une formation en approche éco-systémique, nous avons appris que la santé du fleuve est intimement liée à la santé humaine et à la santé de l’écosystème et de l’environnement au complet. Le bassin versant du fleuve Saint-Laurent est un immense système hydrographique qui draine l’eau provenant des Grands-Lacs et plusieurs rivières qui traversent les provinces de l’Ontario et du Québec ainsi que plusieurs états américains. Par conséquent, on peut comprendre que les impacts et les actions humaines produites en amont affecteront le système entier du fleuve Saint-Laurent plus loin en aval.

Sur le plan économique, le Saint-Laurent a toujours joué un rôle important au Québec. Il se révèle une porte d’entrée et de sortie par excellence pour le transport des marchandises grâce à sa voie maritime. Il permet entre autres d’acheminer à faible coût des grandes quantités de matières premières et des produits de manufactures, tant pour l’importation que pour l’exportation. Le fleuve occupe ainsi une place extrêmement importante dans l’économie québécoise et contribue également à notre qualité de vie. Même si le transport des marchandises est important, on oublie souvent que l’eau du fleuve est la source première d’approvisionnement en eau des populations et des industries. Par exemple, à Montréal, les trois plus grandes industries qui utilisent l’eau sont la compagnie de fabrication de sucre Lanctic, la brasserie Molson et l’usine de transformation laitière Saputo.

Le fleuve demeure un écosystème fragile, car plusieurs contaminants se retrouvent dans le fleuve. Par exemple, à Montréal, l’eau de pluie et les égouts sont acheminés vers une seule usine de traitement des eaux. Lorsqu’il y a beaucoup de pluie, le système de filtration est surchargé et les égouts sont alors déversés directement dans le fleuve sans être traités. On retrouve aussi dans l’eau du fleuve, un grand nombre de produits pharmaceutiques consommés par la population, tels que les antidépresseurs, les hormones, etc. qui affectent la santé de la faune aquatique et qui par effet domino ont un impact sur tout l’écosystème en aval. Il y a aussi des polluants des activités agricoles tels que les pesticides, le phosphore et la terre en suspension qui seront déversés dans le fleuve.

Comme mentionné ci-dessus, il y a beaucoup de facteurs qui influencent l’écosystème du fleuve Saint-Laurent (par exemple l’industrie, l’économie et le sanitation) et il faut qu’on soit conscient du fait qu’on puisse le détruire. Le fleuve est un écosystème complexe et nous devons le respecter, car c’est une source de vie. En même temps, on doit rappeler qu’il y a les effets en amont et en aval qui affectent plusieurs environnements et habitats végétaux, animaux et humains.

Billet écrit dans le cadre des ateliers de formation et de l'école d'été de CoPEH Canada (Communauté de pratique en approches écosystémiques de la santé), par Paul Carrière, Julia MacDonald, Julie Mallet, Jean Paul KABEMBA LUKUSA, étudiants.

870, avenue de Salaberry, bureau 105
Québec, Québec, G1R 2T9

  418-648-8079

  info@strategiessj.qc.ca

  http://www.strategiessl.qc.ca/

   https://www.facebook.com/strategiessl/

  https://twitter.com/strategiessl